Maître Audrey Nicolas ViaATV An Tjè Péyi A Le divorce

Le divorce est-il devenu banal ?

Pour répondre à cette question Maître Audrey NICOLAS a été interviewée par Régine GERMANY dans l’émission An Tjè Péyi A. (–>6min)

La multiplication des annonces publicitaires « divorcer facilement », le nombre de couples qui divorcent depuis quelques années laisseraient penser que le divorce est devenu banal ; mais ce n’est pas le cas.  En réalité, il est devenu plus simple et plus accessible grâce à un assouplissement des procédures. Actuellement, il est possible de divorcer rapidement et la procédure de divorce a connu plusieurs évolutions.

Depuis, 2017, le divorce sans juge, permet de divorcer en 4 mois.

Le divorce dit « contentieux » s’est également simplifié. Initialement en deux phases, il s’introduit directement par voie d’assignation depuis le 1er janvier 2021. Chaque époux doit être assisté de son propre avocat quelle que soit la procédure. 

De nos jours, les couples ne divorcent plus pour les mêmes raisons. Les époux se rapprochent plus aisément de leur avocat pour être conseillés et rassurés sur la procédure de divorce même s’il ne s’agit que d’un projet. 

Les situations changent, les couples n’ont plus peur de se séparer, de divorcer. 

A l’époque de nos grands-parents, « antan lontan », divorcer n’était pas concevable. Les époux devaient rester mariés, unis particulièrement lorsque les enfants étaient encore présents dans le foyer. 

« Fok té tchimbé » !

De plus, la femme est indépendante et s’affirme plus aujourd’hui. Dans cette nouvelle génération, le religieux prend moins de place dans le mariage et à fortiori dans la séparation.

Divorcer n’est pas une décision prise à la légère. Dans toutes les procédures de divorce, la phase amiable est primordiale. La législation favorise la médiation, la conciliation, le divorce par consentement mutuel et la tentative de résolution amiable des différends au sens large.

Lorsqu’un époux souhaite divorcer, le consentement mutuel est systématiquement proposé et à n’importe quelle étape d’une procédure contentieuse, les époux peuvent choisir de la poursuivre à l’amiable lorsqu’ils s’accordent sur le principe du divorce et sur les mesures accessoires s’agissant des enfants, du patrimoine, etc.

Cette évolution de la procédure est pratique et répond bien au contexte actuel. 

Par ailleurs, si la situation sanitaire et le confinement n’ont pas augmenté le nombre de divorce de manière significative, ils ont renforcé des relations difficiles, parfois très conflictuelles pour des époux(ses), les violences conjugales. 

Le divorce reste une étape importante qui demande de la réflexion et du courage pour faire face à deux aspects : la procédure en elle-même et l’émotion liée à la séparation. 

Le divorce est un engagement, une étape forte au même titre que le mariage. Il nécessite de prendre au moins le même temps de réflexion que celui du mariage. Il ne faut surtout pas agir sur un coup de tête et prendre le temps de se dire : « je vais finir ma vie seul(e), sans lui ou sans elle ». 

Il existe toujours des solutions. La procédure judiciaire n’est pas systématique d’autant plus qu’elle peut être coûteuse émotionnellement.

close

Bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir 2 fois par mois notre actualité.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Related Posts

Leave A Reply